Comment faire son dossier de Conge individuel de Formation (CIF)

Le CIF est un dispositif professionnel au service des salariés et des employeurs. Son but est de donner l’opportunité de profiter d’un congé afin d’acquérir de nouvelles connaissances et compétences. Disponible sur le temps de travail et en-dehors, il peut durer entre six mois et un an. Il est renouvelable, mais sur conditions.

Tout savoir sur le Congé individuel de Formation (CIF)

Pour bénéficier d’un complément de congé, le travailleur doit passer un temps de franchise. Il se calcule sur la base d’un nombre de mois qui correspond à la durée de son premier congé divisé par douze. La loi fixe cette franchise entre 6 mois et 6 ans. Un CIF est privilégié par rapport aux autres mécanismes de formation, lorsqu’il est de longue durée et diplômant. Il peut se financer avec les Fongecif, mais aussi les Opacif. Formidable opportunité pour changer de voie ou renforcer ses capacités, le CIF constitue un puissant levier professionnel. Évolution professionnelle, recyclage, réinsertion, mais aussi création d’entreprises sont au programme de ce dispositif aux multiples avantages.

Préparer son dossier de candidature

Certaines dispositions doivent cependant être prises pour la réussite de votre CIF. Il est nécessaire d’informer l’employeur (demande d’autorisation d’absence) 60 jours d’avance minimum avant le début du congé (formations de six mois). Au-delà de cette durée, il faudra s’y prendre 120 jours d’avance. La loi prévoit un accord tacite si le chef d’entreprise ne répond pas après 30 jours. L’employeur peut, dans des conditions spéciales, refuser le congé à son employé. Le congé peut être reporté de neuf mois (au plus) dans le cas où l’employeur juge indispensable la présence de son employé.

Tous les renseignements importants sont disponibles auprès des organes de formation. Fongecif et Opacif permettent aussi de garantir l’éligibilité du candidat pour un CIF. Il est important de vérifier si la formation demandée est prise en charge dans le programme. Ces organismes sont mieux outillés pour accompagner le candidat dans le cadre de sa mise en place. Leurs renseignements permettent de suivre les meilleurs cursus de formation et dans d’excellentes conditions.

Réforme : du CIF au PTP

Plusieurs entreprises et salariés bénéficient du Congé individuel de Formation. À partir du 1er janvier 2019, il est remplacé par le Projet de Transition Professionnel (PTP). Pour cela, il faut au moins avoir 24 mois d’ancienneté dans une structure comme employé. Cette période peut être discontinue ou non. Désormais, les employés peuvent changer de profession ou de métier avec encore plus de flexibilité. Pour en bénéficier, le salarié doit :

  • Retirer son dossier de demande pour financement ;
  • Concevoir un projet de transition ou de réinsertion/reconversion professionnelle ;
  • Envoyer sa demande écrite pour l’autorisation d’absence ;
  • Faire un positionnement d’avance pour sélectionner l’organisme de formation.

Le Compte de Formation Professionnel (CPF) est un moyen permettant de cumuler des droits de formations lors de toute votre carrière d’employé. Il s’agit d’une allocation de base qui s’accroit de 500 euros/an. Il est possible d’en profiter en remplissant quelques conditions dès 15 ans (sous contrat d’apprentissage). Il ne prendra fin qu’à la retraite. Le compte est totalement individuel et peut être consulté sur le site du gouvernement ou depuis l’application mobile dédiée.